Projets concernant la chaîne d'approvisionnement responsable

Reprendre le pouvoir : des artistes congolais racontent leur vérité dans le documentaire Ukweli

Janvier 2021
Photo aérienne de l'artiste congolais Mugabo travaillant sur une œuvre en technique mixte avec des amis

"Le monde aujourd'hui est devenu une culture de consommation, ça a un prix. L'art est un moyen de célébrer une autre façon de voir les choses." – Mugabo

Un artiste congolais nommé Mugabo apparaît à l'écran. Accroupi sur l'herbe, il ajoute de la peinture, du verre coloré, de vieilles cartes mères d'ordinateur et d'autres objets à un panneau de bois usé par le temps.

On l'entend déclarer en voix off : "Lumumba a dit un jour que l'histoire de l'Afrique ne sera pas écrite en Orient ou en Occident. Mais l'histoire de l'Afrique sera écrite en Afrique par les Africains." Il cite Patrice Lumumba, figure emblématique de l'indépendance congolaise. "Je pense que nous, nous sommes cette génération qu'il avait prédit."

La slameuse congolaise Rita s'adresse à la caméra au milieu des avions rouillés. Elle s'exprime avec franchise et passion. "La peur crée le silence. Le silence étouffe la vérité. Je refuse de vivre muette si je peux mourir dans la voix. Au nom de la femme, je parle", déclare-t-elle.

Un membre de la troupe congolaise Street Dancers danse avec fougue au milieu de quelques badauds dans une rue poussiéreuse. Ses mouvements inspirent la joie, l'optimisme et la confiance en soi.

"Tous les pays du monde ont leur histoire. La vraie histoire, c'est à nous de la raconter", explique le danseur. "Venez ici, discutez avec moi, posez-moi des questions. Ne racontez pas de fausses histoires sur mon pays. Mon pays est magnifique."

Affiche du documentaire <i>Ukweli</i>

C'est là le message de Ukweli (La vérité), un documentaire de 23 minutes produit par Google qui offre un aperçu de la vie de trois artistes congolais désireux de raconter leur vérité et de se réapproprier leur histoire.

Ces artistes nous invitent à découvrir la République démocratique du Congo (RDC) sous un nouvel angle : plus qu'un pays touché par la guerre, les conflits, la violence sexuelle et la pauvreté (souvent alimentés par le commerce lucratif des minerais utilisés dans les smartphones, les ordinateurs portables et autres appareils électroniques), c'est un pays peuplé de femmes et d'hommes talentueux et passionnés, déterminés à se construire un avenir.

La plupart d'entre nous avons un lien avec le Congo sans même le savoir. Le smartphone que nous transportons dans notre poche est en fait un morceau du Congo. Pour passer un appel vidéo depuis un ordinateur portable, nous avons besoin des minerais extraits des gisements congolais. Ukweli s'appuie sur d'autres films de Google comme Journey of Gold et sur des expériences en réalité augmentée comme Explorez notre chaîne d'approvisionnement pour nous offrir un nouveau point de vue sur l'histoire et l'impact de l'approvisionnement responsable en minerais.

Google collabore avec des partenaires, ainsi qu'avec les autorités de RDC et d'autres pays pour s'approvisionner de manière responsable en tungstène, en étain, en tantale, en or et en cobalt.

Nous nous efforçons également de créer des opportunités économiques supplémentaires par le biais de programmes tels que Congo Power, qui consiste à mettre en place des microréseaux électriques solaires et d'autres projets d'énergie renouvelable dans plusieurs communautés congolaises. Nous pensons qu'équiper les communautés d'un réseau électrique opérationnel est l'un des meilleurs moyens d'aider les Congolais à retrouver un pouvoir personnel et à bénéficier d'opportunités dont ils ne disposent peut-être pas aujourd'hui.

Nous espérons que les films comme Ukweli inciteront les consommateurs, les autres entreprises et nos fournisseurs partenaires à soutenir à leur tour les communautés qui les approvisionnent.

Il faut un réseau solide pour opérer un changement systémique. À l'occasion de la sortie du film, nous allons lancer une campagne avec la Fondation Panzi, le Sentry Project, Action Kivu et la Responsible Minerals Initiative afin d'aider les femmes ayant survécu à des violences sexuelles à reprendre le pouvoir.

Aider les victimes à reprendre le contrôle

"Je brise les chaînes de l'ordinaire. Je suis ta sœur. Je suis ta mère. Je refuse de puiser la force dans les larmes." – Rita

Photo en gros plan de la slameuse Rita
La slameuse congolaise Rita adresse son poème à la caméra dans Ukweli.

Au cours des dernières décennies, la RDC s'est embourbée dans deux guerres et un long conflit d'après-guerre, avec des milices agissant en toute liberté à travers le pays, y compris au sein de nombreuses communautés minières. L'une des tactiques les plus dévastatrices de ces milices est le recours au viol comme arme de guerre.

"C'est un moyen d'exercer un pouvoir et une influence, mais aussi de semer la terreur", explique Emily Warne, directrice des partenariats stratégiques et des communications de la Fondation Panzi, un centre de soins réputé qui accueille les victimes de violences sexuelles en RDC. "Le viol en tant qu'arme de guerre est systémique. Il n'affecte pas seulement la victime. Il vise à détruire le tissu social de communautés tout entières."

La situation est aggravée par le manque d'opportunités économiques et d'infrastructures énergétiques en RDC. "Imaginez la vie des femmes dans une communauté pauvre et sans ressources : elles doivent transporter des bidons de kérosène ou de gazole depuis les centres de distribution jusqu'à leur domicile, risquant d'être violées en chemin simplement pour pouvoir s'approvisionner en combustibles fossiles", raconte Dan Kammen, professeur spécialiste de l'énergie à l'université de Berkeley en Californie. Dan Kammen collabore avec Google sur plusieurs projets d'énergie renouvelable en RDC.

Même si Ukweli ne traite pas explicitement des violences sexistes, le lien entre le message du film et l'autonomisation des femmes congolaises est évident. "Quand je prends la parole", dit Rita dans le documentaire, "c'est juste pour dire à tout le monde, au monde entier qu'au Congo, il y a aussi des femmes qui peuvent faire des choses que les hommes peuvent faire."

Le message du film concorde parfaitement avec la mission de la Fondation Panzi, qui consiste à permettre aux femmes de s'épanouir en tant qu'actrices à part entière de la communauté. "Il s'agit de reprendre le pouvoir sous toutes ses formes", explique Emily Warne. "Nous voulons nous assurer que les victimes disposent des outils nécessaires pour devenir des militantes si elles le souhaitent, qu'elles sont en mesure de subvenir à leurs propres besoins et de prendre leur avenir en main, et qu'elles ont accès au système judiciaire pour affronter leurs agresseurs et lutter contre le climat d'impunité."

Lors de la première projection du film Ukweli le 1er mars, Dr Denis Mukwege, créateur de la Fondation Panzi et lauréat du prix Nobel de la paix, racontera comment il a été personnellement témoin de transformations spectaculaires chez des victimes de violences sexuelles ayant reconstruit leur vie. Thandie Newton, actrice primée militant pour les droits des femmes, animera un débat au cours duquel la Fondation Panzi examinera ce que "reprendre le pouvoir" signifie pour les victimes et ce que nous pouvons tous faire pour les y aider.

La Fondation Panzi applique un modèle de prise en charge complète qui comprend la réinsertion socioéconomique. Dans ce cadre, elle s'est associée à Google afin de mettre au point un nouveau programme dont le but est de former les victimes à l'entrepreneuriat solaire. Ce programme prévoit l'installation de technologies solaires dans certains locaux de Panzi, ainsi que l'enseignement de compétences professionnelles dans des domaines comme l'ingénierie, le soudage ou la vente. L'une des cliniques juridiques Panzi sur l'île Idjwi est déjà reliée à un microréseau électrique solaire déployé en 2019.

En plus d'étendre la palette de formations professionnelles accessibles aux victimes via la Fondation Panzi, le programme d'entrepreneuriat solaire vise un objectif encore plus ambitieux. "Ces femmes vont apprendre comment fournir de l'énergie au sens littéral du terme, c'est-à-dire de l'énergie solaire, aux locaux qui accueillent d'autres femmes ayant survécu aux mêmes épreuves qu'elles", explique Emily Warne. "Mais nous espérons surtout que leurs compétences professionnelles, leur confiance et leur indépendance nouvellement acquises seront autant d'instruments de guérison qui les aideront à retrouver un pouvoir personnel."

Changer la dynamique du pouvoir grâce à l'accès au marché

"Je me bats pour l'histoire de demain, parce que je suis l'histoire de demain." – Un membre des Street Dancers

Depuis le début de la colonisation du Congo par la Belgique dans les années 1870, les abondantes ressources naturelles de la RDC sont une source de conflits et de violence. La faiblesse du gouvernement central et la vaste étendue géographique du pays sont aujourd'hui des freins au rétablissement potentiel de la RDC, car de nombreuses communautés ne disposent pas de l'infrastructure énergétique nécessaire pour être économiquement compétitives.

Nous sommes conscients que notre présence en RDC a un impact sur les communautés minières et nous estimons qu'il est de notre devoir d'améliorer la vie de leurs habitants. C'est pourquoi nous collaborons avec des mines responsables non impliquées dans des conflits et nous recherchons des occasions d'apporter à notre tour des ressources.

Grâce au programme Congo Power, nous travaillons depuis 2018 avec des organisations à but non lucratif, des établissements scolaires et des entreprises technologiques afin d'installer des systèmes d'énergie renouvelable sur l'île Idjwi, en Ituri, à Nyamurhale, à Walikale et dans d'autres communautés congolaises. Ces systèmes ont des tailles et des capacités variables, mais leur installation a toujours le même but : autonomiser la communauté en l'équipant d'un réseau électrique.

"Vous ne pouvez pas raconter votre histoire si vous ne pouvez pas parler de vos droits économiques et humains", déclare Dan Kammen. "Or de nombreux habitants du Congo sont réduits au silence par peur de représailles."

"Mais si vous offrez un approvisionnement sécurisé en énergie propre pour les écoles comme pour les entreprises locales, vous changez complètement la donne pour les communautés marginalisées. Celles-ci ont tout à coup un avenir financier viable sans devoir verser de rançon à des chefs de guerre."

Rester dans les zones touchées par des conflits

"Goma a une certaine poésie, une certaine particularité. C'est très important de clarifier des choses comme ça aujourd'hui pour les nouvelles générations, de dire que tu peux apprécier chaque endroit selon sa particularité." – Mugabo

Photo de la troupe de danse congolaise Street Dancers donnant un spectacle de rue
Des membres de la troupe de danse congolaise Street Dancers donnent un spectacle de rue dans Ukweli.

L'une des décisions d'approvisionnement les plus importantes prises par notre entreprise est notre engagement à rester en RDC, à nous battre pour ces communautés au lieu de nous approvisionner exclusivement en minerais de pays plus "sûrs". Nous savons qu'abandonner la RDC ne résoudrait pas le problème des minerais provenant des zones de conflits armés. Cela reviendrait à laisser le pays faire face à des difficultés que les chaînes d'approvisionnement en composants électroniques ont contribué à exacerber.

"Nous rappelons sans cesse aux entreprises qu'il est capital qu'elles cherchent à s'approvisionner de manière responsable dans les zones touchées par des conflits", indique Marianna Smirnova, directrice des normes et de l'assurance de la Responsible Minerals Initiative (RMI) menée par la Responsible Business Alliance. La RMI aide ses sociétés membres, dont Google, à régler les problèmes liés au choix de sources d'approvisionnement. Elle sponsorise également la campagne d'autonomisation Ukweli en cours.

L'une des stratégies mises en œuvre est la participation à des initiatives de terrain destinées à promouvoir l'approvisionnement responsable et le renforcement des capacités sur les sites miniers et pour les autres acteurs en amont. Marianna Smirnova souligne qu'il est important de faire preuve d'humilité et de respect envers les habitants des régions productrices de minerais.

"Nous avons rencontré certains hommes et femmes responsables de coopératives minières qui ont une vraie vision d'avenir pour leur région et les minerais qu'ils extraient", dit-elle. "Il est essentiel de comprendre les réalités du terrain et de trouver des solutions en concertation avec les acteurs locaux à tous les niveaux de la chaîne. Bien souvent, les solutions existent déjà, mais un soutien peut s'avérer nécessaire pour qu'elles prennent de l'envergure. S'il y a des lacunes, nous collaborons avec les acteurs locaux pour y remédier. Nous cherchons toujours à échanger avec ces partenaires clés en RDC et dans les autres zones à haut risque."

Marianna Smirnova indique que les projets comme Ukweli jouent un rôle crucial en aidant les entreprises à comprendre cette dynamique. "Il est important d'humaniser le problème", déclare-t-elle. "Lorsque le documentaire a été présenté en avant-première à la conférence annuelle de la RMI, nos membres et nos partenaires nous ont demandé comment ils pouvaient soutenir le message d'autonomisation et d'autodétermination du film. Selon moi, ce documentaire souligne l'importance de collaborer et d'écouter les habitants des pays qui nous approvisionnent."

Nous espérons que ce film sensibilisera les consommateurs et les entreprises aux enjeux que le commerce de minerais en RDC représente pour les Congolais.

Plus largement, Ukweli s'inscrit dans un mouvement qui vise à mieux comprendre la RDC en tant que pays qui cherche à se faire entendre.

"Je me bats pour que les gens puissent savoir que le Congo est à nous. Tu vois ?" – Un membre des Street Dancers

Regarder le documentaire

Rejoignez le mouvement

  • Aidez-nous à sensibiliser les entreprises du secteur en partageant le film et la campagne "Ukweli" sur les réseaux sociaux. Utilisez les hashtags #raisethemic, #buildthepower, #ukwelitruth et #knowyourgold.
  • Servez-vous des modèles de message ci-dessous pour programmer des contenus sur vos propres comptes Facebook, Instagram, Twitter ou LinkedIn ou sur ceux de votre entreprise :

    • @[ENTREPRISE] Saviez-vous que la façon dont votre entreprise s'approvisionne en or peut aider des milliers de mineurs congolais à subvenir à leurs besoins de manière sûre et responsable, mais aussi réduire les violences faites aux femmes ? Allez-vous les soutenir ? #knowyourgold #buildthepower #ukwelitruth
    • Aidez des organisations comme @PanziUSA et Dr @DenisMukwege à donner le pouvoir aux victimes et à accroître la visibilité des programmes menés par des Congolais. #raisethemic #buildthepower #ukwelitruth
    • Soutenez des artistes comme Rita dans #ukwelitruth en appelant à la fin des violences, et défendez la cause du peuple congolais. #buildthepower

Que peut faire mon entreprise ?

  • Approvisionnez-vous exclusivement auprès de fonderies et de raffineries non impliquées dans des conflits. De nombreuses entreprises continuent d'avoir recours à des fonderies qui ont échoué aux audits sur les minerais provenant des zones de conflits armés, et perpétuent ainsi l'exploitation du Congo.
  • Les entreprises sont désormais moins nombreuses à s'approvisionner dans la région des Grands Lacs africains. Favorisez l'approvisionnement en or auprès de sources non impliquées dans des conflits, ainsi que le développement des moyens de subsistance des communautés minières grâce à des investissements financiers et à un soutien public. Découvrez les organisations qui œuvrent dans ces domaines : la PPA et la RMI.
  • Améliorez et soutenez les rapports publics sur la diligence raisonnable concernant les chaînes d'approvisionnement. Pour en savoir plus, consultez le Guide de la RMI sur les ressources aurifères des mines artisanales et de petite taille ou le Guide OCDE sur le devoir de diligence.
  • Appliquez des mesures de diligence raisonnable tout au long de l'année, et pas seulement à l'occasion du rapport annuel. Cette démarche deviendra de plus en plus simple et de moins en moins coûteuse au fil du temps. Efforcez-vous de l'améliorer constamment.